Suivi des réseaux de mares et des populations de tritons patrimoniaux en Bourgogne

Suivi des réseaux de mares et des populations de tritons patrimoniaux en Bourgogne

L’inventaire régional sur les reptiles et les amphibiens coordonné par le PnrM et la SHNA a débuté en 1998 et a permis d'identifier les principaux enjeux vis-à-vis de la conservation des espèces sensibles et liés à des habitats remarquables, débouchant notamment sur la publication en 2013 de l’Atlas des Amphibiens de Bourgogne. Des études spécifiques sur les mares et populations de Tritons patrimoniaux sont menées depuis 2004 dans le cadre de l’OFAB.
Parallèlement à cet aspect d’acquisition de connaissances de type « inventaires », l’année 2014 a marqué une phase de transition : les informations disponibles sont désormais suffisamment nombreuses pour mettre en place un certain nombre de suivis standardisés cohérents, qui permettront de répondre à de nombreuses interrogations : évolution des populations d’espèces sensibles, évolution de leurs habitats, vitesse d’altération ou de disparition des petites zones humides, causes de régression, colonisation par les espèces invasives (ragondin, écrevisses) et impacts sur les espèces autochtones…

Une réflexion est actuellement en cours pour mettre en place un suivi standardisé des populations de tritons patrimoniaux en Bourgogne. Ces suivis devront répondre à des objectifs plus fins que ceux définis pour le suivi des Amphibiens, à savoir :
- Fournir des indicateurs sur l’évolution des mares et des populations d’espèces menacées en Bourgogne (Triton crêté, Triton marbré et Triton ponctué) et ce par région naturelle.
- Surveiller des réseaux de mares remarquables et l’évolution des paysages environnant (veille écologique).
- Fournir des renseignements pour orienter les actions de conservation et juger de l’efficacité de la gestion mise en œuvre sur ces espèces et leurs habitats.
- S’inscrire dans les protocoles nationaux de suivi de la Société Herpétologique de Frances (POP Amphibiens/spécifique).
- Mobilier des partenaires pour la déclinaison du suivi.

Le travail actuel consiste à définir les objectifs précis du suivi (hypothèses à valider ou invalider), à caler le protocole (validation de la rigueur statistique, choix des sites à suivre, répartition spatiale des échantillons, choix des régions naturelles à échantillonner, pas de temps, méthodes de suivi, renseignements à collecter (espèces et habitats)…) et à prendre contact avec les partenaires pour décliner ce suivi.

suivi des populations de tritons © Alexandre Cartier

Vous pouvez participer !

Le protocole mis en place sera participatif ; il sera possible d’y contribuer et de suivre un secteur à proximité de chez vous. Pour cela, n’hésitez-pas à nous joindre !

Contacts :
Nicolas VARANGUIN – shna.nicolas@orange.fr – 03 86 78 79 44