Refuge chauve-souris

Murin de daubenton, Myotis daubentonii - © Ludovic Jouve

Opération « Refuge pour les chauves-souris »

Accueillir et protéger ces mammifères utiles et menacés

Disparition des habitats, utilisation de produits chimiques, raréfaction des proies, problèmes de cohabitation, diminution de l’élevage, modification des pratiques sylvicoles, augmentation des réseaux de transports... autant de facteurs ayant pour conséquences la régression de pratiquement toutes les espèces de chauves-souris. Victimes de superstitions et d'un manque de connaissances du grand public à leur égard, ces espèces très discrètes passent facilement inaperçu et peuvent être involontairement détruites. Ces mammifères protégés ne sont malheureusement que rarement pris en compte lors des travaux de rénovation.

Qu’est-ce qu’un "Refuge pour les chauves-souris" ?

Sur une idée initiale du Groupe Mammalogique Breton (GMB), la Société Française d'Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM) a mis en place et coordonne cette action destinée à accueillir et protéger les chauves-souris. Le rôle du Refuge pour les chauves-souris est de garantir la pérennité des chauves-souris (toutes les espèces sont légalement protégées) occupant ou fréquentant ces zones, et d’accroître la disponibilité d’espaces favorables dans des lieux non encore occupés. En Bourgogne, c’est la Société d’histoire Naturelle d’Autun (SHNA) qui anime et coordonne cette opération.

Panneau (format A4) donné aux propriétaires pour annoncer la création d'un Refuge pour les chauves-souris

Comment ?

Il s'agit d'un engagement moral et gratuit entre deux parties : un propriétaire privé ou public et la SHNA. Certaines pratiques devront être évitées et diverses actions pour favoriser les chauves-souris pourront être engagées. Par exemple :

  • Réaliser des travaux en dehors des périodes de présence des chauves-souris.
  • Ne pas utiliser de produits toxiques sur les charpentes et au jardin.
  • Conserver et créer des disjointements dans les murs, ponts...
  • Préserver l'accès aux combles et aux caves.


Des propositions supplémentaires peuvent également être appliquées pour les personnes souhaitant s'engager plus loin dans la démarche comme : installer des gîtes artificiels, sensibiliser le voisinage, encourager le maintien des haies et prairies, limiter l'emploi des pesticides...

Autocollant annonçant le Refuge pour les chauves-souris

Pourquoi un "Refuge pour les chauves-souris" ?

  • Maintenir et promouvoir l'installation des chauves-souris dans les caves, greniers, granges, arbres creux, cavités...
  • Créer un réseau de sites et d’habitats favorables aux chauves-souris et enrayer le déclin des espèces victimes de la perte de leurs habitats
  • Maintenir ou créer des terrains de chasse favorables au sein des parc, jardins...
  • Assurer la protection des chauves-souris sur le long terme en favorisant leur cohabitation avec l’homme et en suscitant l’intérêt du grand public
  • Créer un réseau de signataires engagés et échanger des expériences
  • Pour bénéficier d’informations sur l’espèce et de conseils sur la gestion de sa propriété

A votre disposition :

  • Le label "Refuge pour les chauves-souris"
  • Un panneau PVC (format A4) et des autocollants pour montrer votre engagement et sensibiliser
  • Un guide technique sur les bonnes pratiques à adopter
  • Les conseils et l’accompagnement de la Société d’histoire naturelle d’Autun

Comment créer un « Refuge pour les chauves-souris » ?


Si vous êtes intéressé par cette opération : le « Refuge pour les chauves-souris » est relayée en Bourgogne par la Société d'histoire naturelle d'Autun : Contactez-nous !

Société d'histoire naturelle d'Autun- Maison du Parc, 58230, Saint-Brisson
03 86 78 79 44 - shna.autun@orange.fr

Télécharger ici une présentation de l’opération « Refuge pour les chauves-souris »

Télécharger ici le guide technique sur l'opération Refuge pour les Chauves-souris.

Télécharger ici la plaquette d’information sur les chauves-souris de Bourgogne.

Exemple de convention à consulter

Cette action n’aurait pas pu voir le jour sans l’aide de nos financeurs: