Pinson des arbres

Fringilla coelebs Linnaeus, 1758

Classification

  • ClasseOiseaux
  • OrdrePasseriformes
  • FamilleFringillidae
  • GenreFringilla
  • Espècecoelebs
  • Nom scientifiqueFringilla coelebs
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Longueur : 14,5-16 cm
Envergure : 26 cm
Poids : 17-30 g

De la taille d’un Moineau, le Pinson des arbres mâle se reconnaît à sa calotte et sa nuque de couleur gris bleutée, ses joues et sa poitrine rosées, son dos brun-roux. Les femelles et les juvéniles sont assez ternes, ils ont la calotte et le dos gris verdâtre, le ventre blanc grisâtre. Les bandes blanches sur les ailes et les rectrices blanches bordant la queue se retrouvent chez les deux sexes.

Habitat

Ubiquiste, le Pinson des arbres se rencontre dans tous les milieux arborés, surtout les massifs de feuillus, milieux agricoles ouverts, les bocages, les haies, les friches, les parcs et jardins, en ville comme à la campagne. Le Pinson est très territorial et défend son territoire, en particulier pendant la période de reproduction. Lors des migrations et en dehors de la saison de reproduction, il se déplace en groupes lâches.

Période de reproduction

Les premiers chants sont généralement entendus dans les premiers jours de février et la construction du nid par la femelle a généralement lieu en mars, dans la fourche d’un arbre. En avril-mai, la femelle couve de 2 à 5 œufs une douzaine de jours. Les poussins sont élevés par le couple puis une seconde nichée suit. Les données de baguage montrent une grande fidélité des Pinsons des arbres à leur site de nidification, ceux-ci reviennent au même endroit d’une année à l’autre.

Régime alimentaire

Le Pinson cherche souvent sa nourriture au sol. Insectivore au printemps (il se nourrit d’insectes, y compris de leurs larves, d’araignées), il est davantage granivore en hiver, consommant aussi des fruits.

Relation avec l’homme

Le Pinson des arbres est un hivernant partiel que l’on retrouve très souvent à la mangeoire l’hiver.

Répartition géographique

Le Pinson des arbres est commun et répandu partout en France, y compris en Bourgogne. Des oiseaux du nord et de l’est de l’Europe viennent passer l’hiver dans nos régions. Le suivi temporel des oiseaux communs en Bourgogne entre 2002-2008 a pu mettre en évidence la stabilité de la population bourguignonne. La situation est la même au niveau national.

Photothèque Pinson des arbres
Pinson des arbres (Fringilla coelebs)
Pinson des arbres (Fringilla coelebs)
Pinson des arbres (mâle)
Pinson des arbres (femelle)
Pinson des arbres
Pinson des arbres - Fringilla coelebs
Monsieur pinson et son petit
mâle
Pinson des arbres
Vidéothèque Pinson des arbres
Ajouter un média
Bibliographie Pinson des arbres

BROCHET A.-L., 2013, Bilan 2011 des programmes régionaux en faveur des oiseaux en Bourgogne, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 17 : 69-78

SIRUGUE D. & GOURLIN B. (coord.), 2016, La faune sauvage de Côte-d'Or, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 14 : 488

BROCHET A.-L. & GRAND B., 2012, Bilan 2009-2011 de l’atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 16 : 185-194

Conservatoire des sites naturels bourguignons, 2002, Guide des espèces protégées en Bourgogne, Ouvrage : 176p.

DESBROSSES R., 2010, Évolution des peuplements d’oiseaux nicheurs en basse vallée du Doubs de 1993 à 2006, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 11 : 164-177

DETROIT C., 2013, SOS Nature en Bourgogne : Volet Oiseaux, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 18 : 151-159

FROCHOT B., 2010, Les méthodes de recensement d’oiseaux appliquées aux suivis pluriannuels, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 11 : 123-130

FROLET J.M. & MEZANI S. (coord.)., 2012, FRINGILLIDAE, Ouvrage, in Les oiseaux de Saône-et-Loire. Inventaire et synthèse des connaissances, Bourgogne-Nature, Hors-série 10 : 332-345

GERMOND P., 2014, Connaître et protéger les oiseaux dans l’Yonne (de 1847 à nos jours), Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 20 : 246-253

MULLARNEY K. & al., 1999, Le guide ornitho, Ouvrage, Delachaux et Niestlé : 400 p.

SIRUGUE D. (coord.), 2008, Le Morvan, inventaire des paysages et du patrimoine naturel : Les Oiseaux, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, Hors-série 6 : 188-191

SIRUGUE D., 1997, Les oiseaux du Morvan, Ouvrage, Parc nat. rég. du Morvan, Saint-Brisson : 64p.