Pie-grièche écorcheur

Lanius collurio Linnaeus, 1758

Classification

  • ClasseOiseaux
  • OrdrePasseriformes
  • FamilleLaniidae
  • GenreLanius
  • Espècecollurio
  • Nom scientifiqueLanius collurio
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Taille : 17 cm de long et 24 à 27 cm d'envergure
Poids moyen : 25 à 40 g

Le mâle de la Pie-grièche écorcheur est un très beau passereau : bandeau noir en travers de l'œil, dessus de la tête argenté, gorge blanche, ventre saumoné, ailes et dos brun-roux et queue noire avec deux coins blancs à la base. La femelle, ainsi que les jeunes, sont beaucoup plus ternes, brun dessus et blanc écailleux dessous, sans masque noir. Chez tous les oiseaux par contre, le bec fort, noir et légèrement crochu est très reconnaissable.

Habitat

La Pie-grièche écorcheur est un oiseau emblématique des haies et buissons, qu'elle occupe pour construire son nid, mais aussi comme postes d'affût. Un seul élément buissonnant peut lui suffire, à condition que les alentours soient suffisamment riches en nourriture. Ainsi, on la retrouve dans les campagnes cultivées, dans le bocage, dans les coupes forestières ou dans les pelouses calcaires.

Période de reproduction

La Pie-grièche écorcheur revient assez tard d'Afrique, dès fin avril mais le plus souvent début mai. Les mâles précèdent les femelles. A la fin du mois, quand tous les couples, sont installés, la période des pontes (entre 4 et 6 œufs) commence. Sept semaines plus tard, les jeunes pies-grièches sont vues à la sortie du nid. En cas d'échec de la première nichée (prédation sur les œufs par exemple, ou destruction du nid), la femelle fait une deuxième tentative. Cela explique que des jeunes non émancipés peuvent encore être observés en août, voire en septembre.

Régime alimentaire

Le bec de la Pie-grièche écorcheur, ressemblant à celui d'un petit rapace, trahit son régime alimentaire : carnivore ! A son menu, surtout de gros insectes (grillons, sauterelles, scarabés...), mais aussi des oisillons ou des lézards. Les plus grosses proies sont parfois empalées sur un barbelé ou une épine : ces garde-mangers sont appelés "lardoirs".

Relation avec l’homme

Bien que répandue et assez facile à observer à découvert, la Pie-grièche écorcheur reste méconnue du grand public et est protégée en France. Ses populations souffrent évidemment de l'arrachage des haies et de l'intensification agricole.

Réseau trophique

La Pie-grièche écorcheur figure au menu de l'Epervier d'Europe et les oisillons ou les œufs peuvent être prédatés par la Pie bavarde, la Corneille noire ou divers mustélidés comme la Belette.

Répartition géographique

Absente du Royaume Uni et de presque toute l'Espagne, la Pie-grièche écorcheur est répartie de la France jusqu'en Russie. En Côte-d'Or, on la trouve dans toutes les régions naturelles, mais c'est dans l'Auxois que vivent les meilleures densités.



Fiche rédigée par Antoine Rougeron (LPO Côte-d'Or)

Photothèque Pie-grièche écorcheur
Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio)
Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio)
Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio)
Pies grièche
Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio)
Pie-grièche écorcheur femelle
Ajouter un média
Bibliographie Pie-grièche écorcheur