Pic cendré

Picus canus Gmelin, 1788

Classification

  • ClasseOiseaux
  • OrdrePiciformes
  • FamillePicidae
  • GenrePicus
  • Espècecanus
  • Nom scientifiquePicus canus
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Taille : 33 cm de long et 38 à 40 cm d'envergue
Poids moyen : 130 à 160 g

A peine plus petit que le Pic vert, le Pic cendré diffère de ce dernier par sa tête gris cendre ornée seulement d'un petit béret rouge sur le front (et uniquement chez le mâle) et de moustaches toujours noires et fines.

Habitat

Plus forestier (et bien plus rare!) que le Pic vert, le Pic cendré habite les forêts de feuillus avec du bois tendre ou déperissant. En Côte-d'Or, son milieu de prédilection est la hêtraie-charmaie fraîche de fond de combe, mais on le trouve aussi dans les boisements au bord des cours d'eau où il peut trouver des vieux peupliers.

Période de reproduction

Sédentaire comme tous les pics européens (à l'exception du Torcol fourmilier), le Pic cendré commence à chanter dès février, mais son doux et mélancolique "ku ku ku ku ku..." résonne surtout en mars et avril. L'oiseau est ensuite très discret, si bien qu'il est très difficile de repérer sa loge et d'observer des nourrissages. Les 7 à 9 œufs pondus en mai donnent générallement 4 à 5 jeunes à l'envol au début du mois de juin.

Régime alimentaire

Le Pic cendré consomme beaucoup de fourmis, comme le Pic vert. D'ailleurs, sa couleur verdâtre sert à le dissimuler des prédateurs lorsqu'il se nourrit au sol, dans l'herbe. Néanmoins, il semble se nourrir plus souvent dans les arbres que le Pic vert, où il recherche d'autres insectes, sans toutefois creuser le bois.

Relation avec l’homme

Le Pic cendré, affectionnant la présence de bois pourri, peut pâtir d'une gestion forestière trop intensive. Protégé en France, il est classé “vulnérable” sur la Liste Rouge nationale et peut faire l’objet de mesures de conservation spéciales au niveau communautaire (Directive Oiseaux).

Réseau trophique

On peut supposer que l'Autour des palombes (sur les adultes) et la Martre des pins (dans les nids) soient les deux principaux prédateurs du Pic cendré.

Répartition géographique

Pic majoritairement asiatique, le Pic cendré trouve en France sa limite occidentale. La Côte-d'Or semble, avec la Haute-Saône, le meilleur département du pays pour cette espèce. Tous les grands massifs forestiers de feuillus l'abritent, que ce soit dans le Châtillonnais, la montagne nord-dijonnaise ou la plaine de Saône.



Fiche rédigée par Antoine Rougeron (LPO Côte-d'Or)

Photothèque Pic cendré
Pic cendré à St Prix (71) le 2 septembre 2018
Sonothèque Pic cendré
Ajouter un média
Bibliographie Pic cendré