Grenouille rieuse

Pelophylax ridibundus (Pallas, 1771)

Classification

  • ClasseAmphibiens
  • OrdreAnura
  • FamilleRanidae
  • GenrePelophylax
  • Espèceridibundus
  • Nom scientifiquePelophylax ridibundus
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Taille : jusqu’à 12 cm pour la Grenouille verte, jusqu’à 7,5 cm pour la Grenouille de Lessona, jusqu’à 16 cm pour la Grenouille rieuse

Les Grenouilles vertes sont probablement les Amphibiens les plus observés. Peu discrètes, ces Grenouilles ont un chant qui porte loin et qui permet de les différencier. Ce groupe complexe rassemble des Grenouilles dont la coloration est à dominante verte mais variable et dont les identifications ne sont pas simples.
Les femelles et juvéniles de Grenouille de Lessona sont vert vif. Lors de la reproduction, les mâles ont une couleur vert-jaune avec quelques taches sombres à l’arrière du corps. L’arrière des cuisses et l’aine sont jaunes chez cette espèce. Les mâles possèdent des sacs vocaux blanchâtres.
La Grenouille rieuse est une grosse grenouille de couleur vert olive plus ou moins foncé ou grisâtre, avec de longues et puissantes pattes à palmure très développée. Les sacs vocaux des mâles sont sombres.
La Grenouille commune est un hybride fécond des deux autres espèces appelé « klepton » et présente des caractères proches des deux espèces. Les sacs vocaux des mâles sont blanchâtres à grisâtre.
Par rapport à la Grenouille de Lessona et au klepton, le chant des grenouilles rieuses est relativement caractéristique : saccadé, en 3 à 5 strophes bien marquées, on croirait les entendre rire, d’où leur nom !

Habitat

Ces Grenouilles fréquentent la plupart des points d’eau stagnante ou courante bien ensoleillés (depuis les mares jusqu’aux rivières calmes), plutôt en prairies et bocages mais aussi dans les forêts de feuillus ou en zones de cultures. Elles s’accommodent de la présence des poissons. Les observations en milieux terrestres concernent principalement les déplacements migratoires vers les sites de reproduction ou vers un autre point d’eau. La Grenouille rieuse se rencontre très peu dans les points d’eau de faible surface, préférant les gravières et sablières ou encore les grands étangs.

Reproduction

La période de reproduction s’étale de mars à juillet. Les femelles déposent les œufs, bicolores, parmi la végétation aquatique, formant des tapis à la surface. Contrairement aux autres Amphibiens, les Grenouilles vertes sont actives de jour comme de nuit, et visibles dans les plans d’eau utilisés jusqu’à la fin de l’été.

Régime alimentaire

Ces Grenouilles se nourrissent de divers invertébrés mais aussi de petit poisson et d’autres petits Amphibiens. Actives en pleine journée, papillons diurnes et libellules sont des mets de choix.

Relation avec l’homme

Les menaces auxquelles doivent faire face les grenouilles vertes sont les mêmes que celle des autres Amphibiens : disparition des zones humides, dégradations, banalisation et fragmentation des habitats, pollutions etc. La Grenouille de Lessona régresse aussi en raison de la pollution génétique induite par les croisements avec la Grenouille rieuse et le klepton qui s’accommodent mieux qu’elle aux dégradations du milieu. Les trois Grenouilles sont protégées en France, les Grenouilles commune et rieuse sont inscrites à l’annexe V de la Directive Habitats-Faune-Flore, la Grenouille de Lessona est une espèce déterminante ZNIEFF en Bourgogne.

Réseau trophique

Les grenouilles vertes sont les proies de nombreux prédateurs : Mammifères (Loutre d’Europe, Renard roux), rapaces (Grand-Duc d’Europe, Effraie des clochers), Hérons, Aigrettes... Des cas de prédation par des couleuvres (principalement la Couleuvre à collier, dont c’est la principale source d’alimentation dans de nombreuses petites zones humides) sont fréquemment observés. Les têtards sont quant à eux au menu d’autres Amphibiens (tritons), de certains poissons et des insectes aquatiques.

Répartition géographique

Seule la Grenouille de Lessona peut réellement être qualifiée d’autochtone en Côte-d’Or. La Grenouille rieuse est considérée comme une espèce introduite dans quasiment toutes les régions, dont la Bourgogne, même si on peut désormais la qualifier de naturalisée. Les causes pourraient être diverses – élevages pour la consommation, animaux de laboratoire, pour l’enseignement dans les universités par exemple, ventes en animaleries à certaines époques – et les lâchers accidentels ou volontaires.
Les Grenouilles commune et de Lessona sont bien représentées dans toute la Bourgogne mais sont rares dans les secteurs calcaires pauvres en points d’eau de surface. La Grenouille rieuse est une espèce eurasiatique encore rare dans la région mais elle connaît une expansion très importante. En Côte-d’Or, il n’est plus rare de l’entendre dans la plaine et de val de Saône, ou encore dans les gravières de la vallée de la Tille.

Photothèque Grenouille rieuse
Ajouter un média
Bibliographie Grenouille rieuse