Ecureuil roux

Sciurus vulgaris Linnaeus, 1758

Classification

  • ClasseMammifères
  • OrdreRodentia
  • FamilleSciuridae
  • GenreSciurus
  • Espècevulgaris
  • Nom scientifiqueSciurus vulgaris
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Tête et corps : 19-25 cm
Queue : 14-20 cm
Poids : 200-380 g

Ce rongeur arboricole bien connu est facilement reconnaissable par sa longue queue touffue « en panache » qui lui sert de balancier et de parachute. Sa fourrure varie de la couleur rousse à foncée (mélanique) et des pinceaux de poils ornent ses oreilles en hiver ; les poils du ventre et de la poitrine sont blancs. Ses pattes ont de longs doigts munis de griffes lui permettant de circuler aisément dans les arbres.

Habitat

Rongeur des forêts, du bocage et des parcs, l’Écureuil a besoin de grands arbres. Il y construit un gros nid sphérique garni de mousse et d’herbes à l’intérieur, et de morceaux de branches à l’extérieur. Il peut également utiliser les cavités comme les loges de pics. Le mâle occupe une quinzaine d’hectares tandis que les femelles n'en occupent que dix.

Reproduction

Solitaire en dehors de la période de reproduction, les accouplements commencent en janvier et se prolongent jusqu’en avril. Les femelles donnent naissance à deux portées par an de 2 à 5 petits. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle l’année suivante.

Régime alimentaire

La nourriture de l'Écureuil roux se compose de graines de conifères, de noix, de noisettes, de faînes, de glands, etc., mais il ne dédaigne pas des aliments d’origine animale (œufs, oisillons, insectes). Quand la nourriture se fait rare au printemps, l’Écureuil roux peut s’attaquer aux bourgeons et écorcer les jeunes plants ; c’est pour ces méfaits qu’il était classé « nuisible » au début du XXe siècle. En automne, il fait ses réserves et cache de nombreuses graines sous les racines, dans des trous creusés dans le sol. Il n’en retrouve qu’une petite partie et, de fait, il participe activement à la dissémination des essences forestières (on parle d’exozoochorie). L’espèce n’hiberne pas, ses réserves lui permettent de passer l’hiver.

Relation avec l'homme

Anciennement chassé et consommé pour « sa chair blanche et savoureuse », il est aujourd'hui totalement protégé en France depuis 1976. L’Écureuil roux est une victime fréquente du trafic routier et de la compétition avec des espèces envahissantes : l'Ecureuil à ventre rouge, qui cause le plus de problèmes, l'Ecureuil de Corée, l'Ecureuil gris.

Réseau trophique

La Martre des pins est l’un des principaux prédateurs de l’Écureuil. Il est également la proie de l’Autour des palombes et du Chat sauvage.

Répartition géographique

L’Écureuil roux est présent dans tout l’hexagone et réparti de façon homogène en Côte-d’Or depuis les forêts du Châtillonnais à celles du Morvan et de la plaine de Saône, jusqu'au bocage de l’Auxois et aux parcs des villes et des châteaux.

Photothèque Ecureuil roux
Le grand saut !
Exercice d'acrobatie
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Écureuil roux (Sciurus vulgaris)
Ecureuil roux (Sciurus vulgaris)
Ecureuil roux
Ecureuil Roux
écureuil roux
Ecureuil roux -Sciurus vulgaris
Ecureuil roux -Sciurus vulgaris
Ecureuil roux - Sciurus vulgaris
Ecureuil roux - Sciurus vulgaris
Ecureuil roux -Sciurus vulgaris
Ecureuil roux - Sciurus vulgaris
Ecureuil roux - Sciurus vulgaris
écureuil roux
Ecureuil roux
Ecureuil roux
à la mangeoire des oiseaux
Ajouter un média
Bibliographie Ecureuil roux