Zoom sur les "Refuges Mares" de Bourgogne

Retour à la liste

Zoom sur les Refuges Mares de Bourgogne

Au détour d'une promenade, au milieu d'un champs, les mares nous sont familières sans qu'on en connaisse vraiment les enjeux. Petit détour sur ces trous d'eaux particuliers et les refuges mis en place pour les préserver.

© Céline Houde

En Bourgogne, les mares ont très souvent été créées par l’homme pour répondre à ses besoins. Autrefois éléments essentiels de la vie quotidienne pour des usages domestiques (réserve d'eau pour les tâches du quotidien, lutte contre les incendies), agricoles (abreuvement du bétail, lavage, rouissage) ou artisanaux (vannerie, forge, moulins), elles font partie intégrante du patrimoine bâti et culturel de nos campagnes. Avec la perte de leurs utilisations traditionnelles, elles disparaissent très rapidement et en grand nombre, par comblement volontaire ou naturel.

Pourquoi les protéger ?

Proportionnellement à leur taille, les mares concentrent une biodiversité extrêmement riche et variée. Elles sont par exemple un habitat privilégié pour de nombreuses espèces d'amphibiens dont elles peuvent accueillir de grandes populations. En Bourgogne, on peut citer notamment le Triton crêté, qui utilise principalement des mares pour se reproduire et qui a besoin de réseaux de mares proches pour se maintenir à long terme. Les populations bourguignonnes sont encore remarquables mais en déclin très marqué: le Triton crêté est ainsi classé «vulnérable» sur la liste rouge bourguignonne des espèces menacées de disparition. Les Tritons marbrés et ponctués sont eux considérés comme «en danger». Les mares ont permis à ces espèces et à d’autres de se maintenir malgré la destruction des zones humides (depuis le début du XXe siècle, les deux-tiers des zones humides ont disparu en France, principalement en raison de l’intensification agricole et de l’urbanisation).

Des refuges pour protéger les mares !

Suite à d’importantes campagnes d’acquisition de connaissance sur ces milieux et les espèces animales qui y vivent, la Société d’Histoire Naturelle d’Autun (SHNA) a développé l'outil "Refuge Mare", grâce au soutien du Conseil Départemental de l’Yonne et de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Cette action s'inscrit dans le programme "Réseaux mares de Bourgogne" qui a pour but de connaitre, préserver et valoriser les réseaux de mares en Bourgogne.

Le principe est de mettre en place un conventionnement entre les propriétaires ou usagers de mares et la SHNA pour assurer une gestion des mares propice à l'accueil d'une faune et d'une flore diversifiées.

Le rôle du "Refuge Mare" est de garantir le maintien des mares dans un état de conservation favorable aux espèces animales et végétales autochtones, et d’accroître la disponibilité de milieux de bonne qualité dans des secteurs désertés ou non encore occupés par les espèces. Pour cela, certaines pratiques devront être mises en œuvre ou évitées et diverses actions pour favoriser le potentiel d'accueil des mares pourront être engagées. Trois engagements stricts sont à respecter : ne pas combler la mare, ne pas y introduire de poissons (se nourrissant des espèces naturellement présentes et déséquilibrant le milieu) et ne pas la polluer par l'utilisation de pesticides.

Panneau à apposer sur la mare

Les signataires reçoivent en échange le label "Refuge Mare" pouvant être valorisé auprès des concitoyens par différents supports de communication, dont un panneau à fixer sur le site. De la documentation technique et de nombreux conseils sont également fournis pour informer au mieux et épauler les personnes désireuses de protéger ces milieux.

Bientôt le premier Refuge Mare en Bourgogne

L'inauguration du premier Refuge Mare aura lieu à Vézelay le Jeudi 26 octobre à 14h30, sur la mare communale des Bois de la Madeleine. Cet évènement, ouvert à tous, marque le début de l'opération avec la signature de la première convention entre la commune de Vézelay et la SHNA.
D'autres communes et propriétaires privés sont d'ores et déjà intéressés pour créer des refuges et le nombre de mares conventionnées devrait augmenter rapidement sur la fin de l'année 2017 et en 2018.


En savoir plus

Vous pouvez consulter notre page "Refuge Mare" ou nous contacter par mail à l'adresse shna.autun@orange.fr et par téléphone au 03. 86. 78. 79. 87 pour tous renseignements sur ce programme.

Enregistrer

Enregistrer