Retour sur les études sur l’Écrevisse à pattes blanches

Retour à la liste

Retour sur les études sur l’Écrevisse à pattes blanches

© Cécile Détroit

Durant l'été plusieurs études sur l'Écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) ont été menées. Le Morvan constitue l'un des bastions de cette espèce en Bourgogne.

Austropotamobius pallipes © Gaëtan Balay

Dans le cadre du classement de parcelles en Réserve Naturelle de France, des états des lieux ainsi que des bilans sur les entités concernées par l’espèce dans la Réserve Naturelle Régionale Tourbières du Morvan, gérée par le Parc naturel régional du Morvan, ont été menés.
Sur deux cours d’eau prospectés, l'Écrevisse à pattes blanches a disparu au détriment de l’Écrevisse américaine (Pacifastacus lenisculus). Un troisième site prospecté présente de nombreux individus d'écrevisses à patte blanche et aucun individu d’écrevisses américaines.

En parallèle et au cours de trois nuits d’inventaire, deux chargés d’études de la SHNA ont suivi une trentaine de stations historiques d'Écrevisses à pattes blanches à l’échelle du Contrat Territorial Arroux-Mesvrin-Drée, animé par le SINETA.

Ce suivi a permis de confirmer la présence de cette écrevisse patrimoniale sur 65% des sites inventoriés. Les informations recueillies sont transmises au SINETA afin que des travaux de restauration de ses habitats soient engagés et que l’espèce soit prise en compte dans les travaux de restauration des milieux aquatiques. Cette action de porter à connaissance, pour la conservation des populations, est financée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et l’Europe.

© Gaëtan Balay