Conservation des populations de petites chouettes de montagne

Conservation des populations de petites chouettes de montagne

Les « petites chouettes de montagne », qui désignent la Chouette de Tengmalm et la Chevêchette d’Europe, font l'objet d'un suivi depuis leur découverte sur le Morvan.

La Tengmalm est en danger critique d'extinction sur la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs. Les suivis annuels menés sur cette espèce ont en effet permis de suivre sa régression en Bourgogne, avec seulement quelques couples recensés aujourd'hui, répartis entre la Côte d'Or (Arrière-côte dijonnaise et Montagne châtillonnaise) et le haut Morvan. La Chevêchette fait partie de la liste des espèces menacées en France en tant que nicheur vulnérable (IUCN, 2008). Le suivi des mâles chanteurs dans le Morvan a débuté après sa découverte en 2012. Seuls 2 à 3 mâles chanteurs ont été comptabilisés à l'heure actuelle.

Il s'agit d'espèces exclusivement forestières dont les exigences écologiques sont relativement importantes. Elles ont besoin de parcelles forestières âgées puisque ce sont des oiseaux cavicoles qui utilisent majoritairement les cavités creusées par les pics : le Pic noir pour la Tengmalm et Pic épeiche pour la Chevêchette. Espèces bio-indicatrices des forêts d’altitude naturelles, leur présence est généralement liée à une diversité importante, composée notamment d’un cortège d’oiseaux bénéficiant des mêmes habitats de reproduction (pics, Pigeon colombin…) mais aussi d’autres taxons tels que les plantes ou insectes.

En complément du suivi des mâles chanteurs réalisé chaque année, des prospections visant à recenser les cavités favorables à leur nidification ont démarré en 2013 sur le haut-Morvan.

Cette étude permet ainsi d'appréhender la quantité et la nature des cavités disponibles sur les secteurs fréquentés par les chouettes. Sur le haut Morvan, les parcelles présentant des arbres à cavités en nombre suffisant sont principalement composées de feuillus ou d'essences mélangées, beaucoup plus rarement en résineux pur, d'où la grande majorité des inventaires en feuillus exclusivement.
Les cavités jugées comme favorables ont été contrôlées au cours du printemps 2014. Aucune nichée de petite chouette n'y a été découverte.

Etat d'avancement :
127 arbres à cavités ont été répertoriés et 229 cavités ont été décrites, sur une surface de 56 hectares couverte sur 5 secteurs principaux du Haut-Folin.

Mesures sur les arbres à cavités © Christine DodelinHêtre porteur de plusieurs loges de Pic noir favorables à la Tengmalm © Christine Dodelin

Contrôle des arbres porteurs de cavités à l'aide d'un endoscope (ici pour vérifier le contenu d'un loge de Pic noir sur un hêtre) © Johann Timmer

Secteur de hêtraie sur le haut-Folin où les cavités ont été recensées © Cécile Détroit

Vous pouvez participer !

Pour être tenus informés des futures actions sur ces espèces dans le Morvan, n'hésitez pas à nous contacter !

Contact :
SHNA – Cécile Détroit – shna.cecile@orange.fr

Les contributeurs du programme

BLAYSAT Stéphane, BOIZOT Thierry, DECHAUME Alain, DETROIT Cécile, DODELIN Christine, GRAND Bastien, JOUVE Ludovic, LEFEBVRE Clémence, POMPON Alain, TIMMER Johann, VILCOT Vincent

Bibliographie

  • DETROIT, C. BELLENFANT, S. & D.LERAT, 2014. Oiseaux patrimoniaux du Morvan : les Petites chouettes de montagne et la Bécasse des bois. Société d’histoire naturelle d’Autun, 53 p.
  • DETROIT C., 2014. Diagnostic de la biodiversité associée aux vieux arbres, arbres de gros diamètre et bois mort des forêts du Morvan - Volet oiseaux. Société d'histoire naturelle d'Autun, 45 p.
  • DETROIT C., 2014. Les petites chouettes de montagne : contexte régional et zoom sur le Morvan. In : LPO Mission rapaces. Tengmalm et Chevêchette n°11, 12 & 13, avril 2014 : 3-6